top of page
  • Photo du rédacteurGuillaume Kolb

Mes Recettes de Photographe n°2

Dernière mise à jour : 12 sept. 2023

Bienvenue dans l'édition n°2 de Mes recettes de Photographe !

On reste dans le domaine animalier, mais c'est un autre style.


Un Iguane des Fidji sur une branche


L'histoire de cette photo

En juin 2021, juste un mois avant notre mariage, ma compagne et moi avons décidé de souffler un peu en passant une semaine à parcourir la Loire à vélo.

Avant de visiter certains des magnifiques châteaux, on a commencé par une journée au Zoo de Beauval (en partant de la charmante ville de Blois).

J'ai pris beaucoup de photos : lions, girafes, singes, oiseaux, tortues...

Et cet iguane des Fidji m'a particulièrement plu 😊


La composition


Le cadrage : Ce reptile est verticalement au centre de la photo, et le bout de sa tête est sur le tiers gauche de l’image (en référence à la règle des tiers).

Il a de l’espace au-dessus et au-dessous de lui, ce qui permet à l'image de “respirer”.

On ne le voit pas en entier car c’est un portrait rapproché pour montrer sa tête et le détail de la texture de sa peau.

Les couleurs : Il y a trois types de couleurs sur cette image :

  • Le sujet qui est vert

  • Le fond qui est orangé, flou et lumineux

  • La branche qui est sombre et marron-grise

Ces séparations franches permettent à l’œil de facilement identifier le sujet.

Cela offre des contrastes forts : entre des couleurs plus chaudes ou plus froides, et entre des zones très claire ou très sombres.

(On le verrait moins s'il y avait des feuilles vertes derrière)


Le sujet : On le repère tout de suite avec sa couleur à part et sa peau granuleuse par rapport au fond très lisse.

J'ai utilisé un flou d'arrière-plan fort pour mettre en valeur le reptile.

Il est immobile mais sa patte montre qu'il pourrait s'enfuir en une fraction de seconde. On voit bien son œil, qui doit être la zone nette de la photo (comme pour un portrait humain).


Mes réglages


ISO - 500 : Pour une journée plutôt nuageuse.

Vitesse - 1/160s : Assez rapide pour éviter le flou si le reptile bouge.

Ouverture - f/5.6 : Pour un flou d'arrière-plan prononcé.

Longueur focale - 300mm : Zoom fort pour voir les détails de la peau.


À retenir :

⭐ Placer un élément important sur un tiers de l'image

⭐ Des contrastes forts pour une image plus puissante

⭐ Le flou d'arrière-plan garde l'attention sur le sujet

Merci d'avoir lu cette deuxième édition !

J'espère que ça te donnera des pistes pour tes propres images 📷

D'ailleurs, la Loire à vélo était un séjour génial pour s'amuser en photo.

(Surtout la journée de pluie qui ressemblait plus à de la natation...)

Et n'hésite pas à chercher les autres éditions sur ce blog !

Comments


bottom of page